Carpe Koï ou carpe d’ornement : tout savoir

Pour tous les passionnés de bassins de jardin, les koïs sont des poissons passionnants tout comme leurs origines, leurs personnalités et leurs corpulences. Bénéficiez de nombreux conseils pour prendre soin de votre nouveau compagnon sur ce blog. Ce très grand poisson vous charmera par ses couleurs colorées, sa proximité avec l’homme et sa nature douce. 

D’où viennent les carpes koï ? 

La carpe-koï, également appelée carpe ornementale ou Cyprinus carpio de nom scientifique. C’est une espèce de carpe commune qui est obtenue par le croisement de deux types de carpes. L’appellation « koï japonais » laisse entendre qu’il s’agit d’un poisson originaire du Japon, mais en réalité, ses racines se trouvent en Chine

A lire en complément : Redéfinissez votre espace de vie avec nos canapés 4 places élégants

 

Au départ, le poisson a été introduit au Japon principalement pour la consommation, mais vers l’an 1000, il a acquis un statut prestigieux et a commencé à être élevé par l’aristocratie japonaise. Après le 19ᵉ siècle et la Seconde Guerre mondiale, il a fait son chemin en Europe et des fermes ont été établis en dehors du Japon. Aujourd’hui, bien que les carpes koï japonaises soient d’une qualité exceptionnelle, de nombreux pays en produisent. Si vous voulez en apprendre plus sur les koïs, visitez le site de carpes-koi.fr

A découvrir également : Rénovation de maison à Mâcon : 4 types de travaux à réaliser nécessairement

Quel est le caractère de la Carpe Koï ?

Les carpes koï ne sont pas des prédateurs et sont des poissons plutôt paisibles. Les carpes sont des poissons très proches des humains et peu effrayants, il est donc courant de pouvoir les toucher en les nourrissant. Étant donné que ce poisson est principalement herbivore, d’autres poissons peuvent facilement être placés au fond du réservoir sans crainte de concurrence. Elle se nourrit de tout type de nourriture pour poissons d’étang ou koï, mais aussi :

  • Des vers
  • Des graines 
  • Des plantes aquatiques

Ce poisson, malgré sa taille, il est très énergique et a une grande capacité à identifier la nourriture qui répond le mieux à ses besoins.

L’aspect physique de la carpe koï

La longueur d’une carpe koï peut varier entre 15 et 120 cm, la femelle étant plus longue et plus grande que le mâle. La carpe rouge mesure généralement de 8 à 10 cm de long lorsqu’elle est jeune et connaît une croissance importante au cours des quatre premières années de sa vie. Au cours de cette période, elle peut atteindre une taille de 16 à 18 cm en l’espace d’un an. En outre, les écailles des koïs rouges, blancs et jaunes changent de couleur au cours de leur croissance. Tous les koïs ont des caractéristiques physiques distinctives qui les distinguent des autres poissons du même type. Le poisson possède des barbillons situés près de sa bouche qui sont essentiels à son sens du goût et l’aident à sélectionner sa nourriture préférée. De plus, son ventre est plat et non concave comme celui d’un poisson rouge.

La carpe koï dans la vie de tous les jours

Les carpes koïs vivent en moyenne entre 18 à 20 ans, mais certains atteignent 70 ans. Pour la bonne croissance des carpes adultes de cette espèce particulière, il est essentiel de leur fournir un mètre cube d’eauPar conséquent, ces carpes doivent être utilisées à l’extérieur dans des étangs à fond sablonneux, grâce à des haltères qui aiment explorer le sable pour se nourrir. 

Vivant à l’extérieur, les carpes sont exposées aux changements de température. Aux beaux jours, les carpes s’alimentent plus fréquemment sous la chaleur. Cependant, lorsque la température descend en dessous de 6 °C, ils mangent très peu et entrent dans une « période de semi-hibernation ». Durant cette étape, les carpes se cachent dans le sable pour se protéger du froid.